Les 12 mythes de la chirurgie esthétique

Mythes de la chirurgie esthétique

Grâce à Internet, nous avons tous un monde d’informations à portée de main.

Malheureusement, toutes ces informations ne sont pas exactes.

Cela est vrai pour la chirurgie esthétique autant que pour tout autre sujet, car il existe un certain nombre de mythes et d’idées fausses qui persistent à propos de la chirurgie esthétique, de la personne qui s’inscrit aux procédures esthétiques à ce à quoi ressemble la guérison.

Notre site Web en Colombie et notre chirurgien esthétique se consacrent à informer les patients potentiels et nous voulons que vous ayez tous les faits dont vous avez besoin pour prendre une décision libre et éclairée concernant une chirurgie esthétique.

Nous vous invitons à continuer votre lecture pour découvrir 12 mythes sur la chirurgie esthétique qui font encore la une des journaux et qui sont fortement véhiculés sur Internet.

 

Mythe 1 : La chirurgie esthétique est une question de beauté et d’orgueil

Bien que les augmentations mammaires, le Botox et les liftings du visage reçoivent toute l’attention, la chirurgie esthétique englobe tout, de la correction des anomalies congénitales à la reconstruction mammaire post-cancéreuse et aux blessures à la main liées au travail.

Les chirurgiens plasticiens se soucient des résultats fonctionnels et globaux après la chirurgie, pas seulement de l’esthétique (bien que nous soyons spécifiquement formés pour les optimiser également).

Lorsqu’un patient choisit de subir une intervention chirurgicale pour des raisons esthétiques, il s’agit souvent de corriger des zones qui ne sont pas susceptibles de suivre un régime alimentaire, une perte de poids ou des procédures non chirurgicales.

 

Mythe 2 : Les patients pour une chirurgie esthétique sont riches et célèbres

Si les chirurgiens esthétiques n’opéraient que sur le 1 %, donc sur les gens riches et célèbres, nous n’aurions pas une industrie de la chirurgie esthétique si florissante avec des millions de chirurgies par année.

La plupart des patients esthétiques ne sont pas des personnes riches et célèbres, mais des personnes ordinaires qui souhaitent simplement restaurer leur confiance, améliorer leur apparence générale et apprécier leur qualité de vie.

 

Mythe 3 : L’alimentation et l’exercice donnent les mêmes résultats

Il est important de maintenir un mode de vie sain pour un certain nombre de raisons, notamment une alimentation variée, une activité physique régulière et l’utilisation d’un écran solaire.

Tous les patients doivent prêter attention à leur alimentation et à leur activité physique.

Mais en ce qui concerne le vieillissement, la grossesse, l’allaitement, la perte de poids importante, etc., il n’y a pas beaucoup de régime et d’exercice pour avoir une apparence agréable.

Pour les patients qui ne voient pas les résultats souhaités même avec un mode de vie sain, la chirurgie esthétique peut être une excellente option, car il y a un certain nombre de procédures qui peuvent résoudre les problèmes et donner aux patients, la silhouette ou l’apparence qu’ils désirent.

 

Mythe 4 : Seules les femmes subissent une chirurgie esthétique

Bien que les femmes aient été les clientes traditionnelles de la chirurgie esthétique, les hommes se tournent de plus en plus vers la chirurgie esthétique pour modeler leur corps ou modifier des régions difficiles à transformer.

Les femmes constituent la majorité des patients en chirurgie esthétique tandis que les hommes représentent actuellement environ 15 % du nombre total de patients subissant une chirurgie esthétique, et ce nombre n’a cessé d’augmenter au cours de la dernière décennie.

Des procédures moins invasives telles que le Botox, les traitements au laser et les produits de comblement cutané peuvent donner aux hommes une apparence rajeunie sans aucun temps d’arrêt et à des coûts relativement bas.

Les hommes de tous âges sont également de plus en plus à l’aise avec les interventions chirurgicales telles que la liposuccion, la chirurgie du nez ou rhinoplastie et la gynécomastie, qui est le traitement des seins congénitaux hypertrophiés.

Ceux-ci, avec la liposculture du ventre, sont les traitements de chirurgie esthétique les plus populaires pour les hommes. De nombreux hommes signalant le besoin d’un avantage concurrentiel sur le marché du travail comme raison pour laquelle ils ont poursuivi des traitements esthétiques.

 

Mythe 5 : La chirurgie esthétique ne laisse aucune cicatrice et dure éternellement

Les chirurgiens esthétiques sont excellents pour rendre les cicatrices plus belles, plus raffinées et plus petites, mais tous les types de chirurgie esthétique provoquent généralement des petites cicatrices.

Nous pouvons souvent recommander la meilleure façon de minimiser les cicatrices et donner des conseils et des traitements sur la façon de rendre vos cicatrices aussi belles que possible après la chirurgie.

Et si de nombreuses procédures de chirurgie esthétique durent longtemps et peuvent vous donner des années, voire des décennies de satisfaction personnelle, de nombreux facteurs déterminent la durée des résultats.

La chirurgie esthétique peut faire reculer les aiguilles du temps, mais l’horloge continue de tourner. De bons soins de la peau, des procédures moins invasives, des retouches chirurgicales et prendre soin de votre santé globale sont tous importants pour maintenir votre beauté naturelle.

 

Mythe 6 : La chirurgie esthétique est pour les gens plus âgés

Attendre que le statut de personne âgée entre en vigueur pour planifier une chirurgie esthétique peut considérablement et parfois négativement changer la nature du résultat chirurgical.

Les patients plus âgés peuvent trouver que l’apparence qu’ils recherchent nécessiterait que la peau soit extrêmement serrée afin d’obtenir des améliorations de contour qui auraient pu être maintenues beaucoup plus facilement si la procédure avait été effectuée à un plus jeune âge.

En entreprenant des procédures moins drastiques à un âge plus précoce, les résultats peuvent être maintenus plus longtemps et apparaîtront souvent plus naturels et conformes à l’apparence générale du patient.

 

Mythe 7 : L’augmentation mammaire est dangereuse

Les implants mammaires ont été largement testés et étudiés au fil des ans.

En fait, ils font partie des dispositifs médicaux les plus étudiés de tous les temps !

Pendant de nombreuses années, les implants mammaires en silicone ont été l’implant préféré, en raison de leur conception et de leur longévité. Suite à quelques plaintes concernant des implants rompus, ils ont été retirés du marché. Mais en novembre 2006, les plaintes contre les implants en silicone avaient peu de preuves médicales pour les étayer, et ils ont été ré-approuvés pour une utilisation dans la chirurgie d’augmentation mammaire.

De nos jours, le risque de rupture est de 0,7 à 1 % par an pour l’âge de l’implant. Les ruptures ne sont pas une urgence et les nouveaux implants en silicone ont un silicone cohésif qui ne fonctionne pas comme un liquide, mais reste en place.

Bien qu’aucune intervention chirurgicale ne soit sans risques, les complications potentielles de la chirurgie d’augmentation mammaire ont été très clairement définies et cartographiées au fil des ans.

 

Mythe 8 : La graisse va revenir après une liposuccion

Ce mythe a commencé à faire le tour après qu’une très petite étude a montré que certains patients avaient regagné de la graisse dans l’année suivant leur intervention.

Depuis lors, de nombreuses études plus importantes ont réfuté ces données.

Alors que les cellules adipeuses restantes peuvent grossir si vous prenez du poids à l’avenir, la procédure de liposuccion élimine physiquement les cellules graisseuses du corps, et ces cellules ne reviennent pas.

Les patients qui subissent une liposuccion continuent à manger sainement et à faire de l’exercice régulièrement après leur convalescence d’une intervention chirurgicale obtiendront généralement des résultats durables.

La liposuccion présente généralement des taux très élevé de satisfaction des patients.

 

Mythe 9 : La chirurgie esthétique nécessite une longue période de récupération douloureuse

Les progrès de la technique chirurgicale, des méthodes d’anesthésie et du contrôle de la douleur ces dernières années signifient que pour de nombreux patients, il n’y a pas de temps d’arrêt marqué associé à la récupération d’une anesthésie générale.

Les patients sont souvent capables de reprendre leurs activités quotidiennes beaucoup plus rapidement que jamais.

Bien sûr, la guérison chirurgicale prendra toujours un certain temps, la majorité des patients peuvent s’attendre à reprendre leurs activités normales en quelques semaines seulement.

 

Mythe 10 : Il est évident de remarquer ceux qui ont eu une chirurgie esthétique

Nous avons tous vu des cas extrêmes dans les médias, mais les chirurgiens esthétiques s’efforcent de vous donner un résultat naturel qui correspond à vos caractéristiques uniques et qui n’est pas immédiatement évident.

Après tout, la marque d’une grande réussite d’une chirurgie esthétique est que vous ne pouvez pas dire si cette personne a subi une chirurgie esthétique !

Des millions d’hommes et de femmes subissent des interventions de chirurgie esthétique à chaque année. Il y a de fortes chances que vous en connaissiez au moins un sans le savoir.

 

Mythe 11 : La chirurgie esthétique est synonyme de chirurgie médicale

Tous les chirurgiens plasticiens n’ont pas la même formation. De nombreux médecins formés et certifiés dans d’autres spécialités telles que la gynécologie ou la médecine familiale se sont lancés dans la chirurgie esthétique, provoquant ce que l’on appelle de la « confusion de la blouse blanche ». Oui, ils sont certifiés par le conseil des médecins, mais pas en chirurgie esthétique.

De même, les médecins qui déclarent être certifiés en chirurgie esthétique ne sont pas reconnus par le collège des médecins spécialistes. Être certifié en chirurgie esthétique signifie qu’un médecin a suivi des années de formation spécifique liées à toutes les nuances de la chirurgie esthétique et plastique.

Les patients qui choisissent un chirurgien pour leurs procédures de chirurgie esthétique et plastique doivent toujours se renseigner sur les certifications spécifiques d’un médecin et s’il est membre d’une association de chirurgien esthétique.

 

Mythe 12 : Il est irrespectueux de connaître les qualifications du chirurgien esthétique

Il est irrespectueux de poser des questions difficiles à un chirurgien esthétique sur son expérience, son expertise ou de lui demander de vous montrer des résultats.

En fait, les chirurgiens esthétiques certifiés préfèrent les patients informés.

La connaissance, c’est le pouvoir de prendre une décision éclairée afin de s’assurer de tout mettre en oeuvre pour avoir des résultats satisfaisants.

Cela déterminera non seulement votre résultat, mais également votre sécurité. En général, un patient éduqué récupère mieux, car il n’y a pas de surprises et moins d’anxiété face à la procédure.

 

Si vous optez pour une chirurgie esthétique en Colombie, vous aurez beaucoup plus que des prix de 50 à 75 % moins chers, vous aurez un accompagnateur du Québec avec vous durant votre séjour pour vous guider et vous aider dans toutes vos démarches ainsi que d’une carte SIM pour communiquer rapidement et utiliser Internet partout.

 

Solution de chirurgie esthétique en Colombie

 


 

A propos de Claude Lasanté 209 Articles
Depuis plusieurs années, je crée des sites web pour les chirurgiens esthétiques avec qui je travaille en Colombie afin de permettre d'augmenter mon expertise dans ce domaine et ainsi rédiger des articles et des pages utiles aux gens. De plus, en ayant vécu 5 ans à Cartagena en Colombie m'a permis de connaître la ville, le pays et les gens afin de bien guider les patients ou visiteurs à prendre des décisions bien avisées pour passer un séjour agréable, sécuritaire et satisfaisant dans ce pays d'Amérique du Sud.