Chirurgie esthétique à l’étranger – 3 choses utiles à savoir

Chirurgie esthétique à l'étranger

Si vous avez choisi de voyager dans un autre pays pour une chirurgie esthétique, nous vous encourageons à faire vos recherches et à obtenir les réponses à vos questions afin d’augmenter vos connaissances et ainsi éviter de transformer un rêve en un cauchemar.

Choisir d’avoir une chirurgie esthétique à l’étranger nécessite une planification et une prise de décision minutieuses.

De plus, dans le processus de bien comprendre une chirurgie esthétique, vous avez aussi à vous assurer de bien connaître les qualifications et les expériences du chirurgien esthétique pour vous sentir en confiance.

Si vous prévoyez voyager en dehors de votre pays pour une chirurgie esthétique, prenez soin de trouver une ville et un pays qui sont réputés dans les soins esthétiques ainsi que d’avoir un système de santé à la hauteur.

 

1. Choisir la bonne chirurgie esthétique

Est-ce que la chirurgie va apporter les améliorations souhaitées ?

Lors de l’analyse de vos intentions et de vous attentes concernant la chirurgie esthétique, il est important de comprendre les améliorations que la procédure pourrait vous apporter. Par exemple, vous pouvez envisager une liposuccion lorsqu’une abdominoplastie est requise. Nos sections des chirurgies esthétiques fournissent des guides complets pour vous présenter les procédures les plus courantes de la chirurgie esthétique.

Est-ce que vous comprenez les risques et les complications possibles ?

La chirurgie plastique est un traitement simple à faire malgré tout ce que vous pouvez entendre sur ce sujet, car elle concernant les couches superficielles du corps et ne sont donc pas invasives.  Cependant, il convient de comprendre ce que la procédure implique en termes de cicatrices, de temps de récupération et de risques possibles.

Êtes-vous une bonne candidate pour la chirurgie que vous désirez ?

C’est en discutant avec le chirurgien (ou son représentant qui fait la traduction) à propos de vos inquiétudes, vos craintes et ce que vous voulez comme résultat que vous augmentez toutes les chances de réussite. Il est également important que votre chirurgien procède à un examen médical afin de déterminer si vous êtes disposée à subir l’opération sans aucun risques ni complications.

 

2. Choisir votre chirurgien avec soin

Quelle est la formation du chirurgien ?

Vérifiez que le chirurgien est formé et expérimenté dans l’exécution de la procédure que vous envisagez. Choisir un gynécologue pour une augmentation mammaire ou un dermatologue pour un lifting peut être une décision risquée.

Est-ce que le chirurgien esthétique est certifié ?

Pour devenir membre d’une association nationale, les chirurgiens doivent être acceptés par une association de leur pays en chirurgie esthétique ou plastique dans lequel ils exercent actuellement.

Le personnel clé de la clinique du chirurgien parle-t-il votre langue ?

Si vous ne pouvez pas être facilement compris, préparez-vous à avoir de nombreuses complications. La plupart des chirurgiens esthétiques des autres pays disent qu’ils parlent anglais et un peu le français. En fait, ils ne parlent pas couramment l’anglais et aucunement le français. Si vous voulez savoir si un chirurgien est plus préoccupé par l’argent et son travail, alors il suffit de voir s’il s’intéresse à vous et cela débute par une communication en français par lui ou son représentant.

Avec qui communiquez-vous ?

Vous devez parler directement avec le personnel qui travail avec le chirurgien. N’oubliez pas qu’un agent de voyages prend uniquement des dispositions que pour le voyage et l’hébergement.

Avez-vous vérifié les références du chirurgien ?

Demandez au chirurgien, les noms et les coordonnées de certains patients qui ont récemment subi des chirurgies similaires et contactez-les au sujet de leur expérience avec le chirurgien, son personnel, les services de suivi et le suivi postopératoire. Une réponse disant que ces informations sont confidentielles est une preuve évidente d’un manque d’honnêteté du chirurgien et un manque de compassion à votre égards.

Le chirurgien utilise-t-il une liste de contrôle de qualité ?

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a élaboré une liste de contrôle de sécurité chirurgicale de 19 questions qui, une fois mise en œuvre, peut réduire les complications chirurgicales et les décès chirurgicaux. Cette simple liste de contrôle peut être utilisée dans une variété de contextes chirurgicaux sans frais supplémentaires.

La clinique ou l’hôpital du chirurgien est-il accrédité ou certifié ?

Demandez des informations pour connaître où sera effectué votre chirurgie. Comme les réglementations varient d’un pays à l’autre, le choix d’une clinique ou d’un hôpital accrédité signifie que l’établissement a passé une évaluation complète et fonctionne conformément aux normes de sécurité des patients.

 

3. Faire un plan

Est-ce que votre assurance maladie vous couvre hors de votre pays ?

La plupart des assureurs ne couvrent pas les individus pour une intervention chirurgicale effectuée en dehors de leur propre pays. Avec l’essor du tourisme médical, la couverture médicale internationale devient de plus en plus courante. Demandez si la couverture est disponible auprès de votre agent d’assurance ou demandez à votre chirurgien si vous pouvez payer une assurance sur place pour couvrir les complications.

Où allez-vous rester pendant votre récupération ?

Les patientes doivent rester tout près de l’endroit où la chirurgie a été réalisée pendant au moins une semaine ou plus longtemps selon la procédure. Voyager trop tôt après la chirurgie augmente le risque d’embolie pulmonaire et de caillots sanguins.

Qu’en est-il des complications et des soins de suivi ?

Même lorsque la chirurgie est correctement effectuée, des complications sont possibles. Quel médecin prendra soin de vous à votre retour en cas de complications ? Qui paiera les procédures secondaires ou de révision ? Quelles sont vos garanties ?